Donate Now through CanadaHelps.org

Avoir le choix ouvre tout un monde de possibilité

Comment parler de sexualité avec ton professionnel de la santé

English»



Préparez-vous

Écrivez à l’avance toutes les questions que vous voulez poser à votre médecin, et apportez un crayon et du papier pour prendre des notes. Préparez une liste de questions, de préoccupations ou de symptômes (si vous en avez), et parlez-en à votre médecin.

Connaissez vos droits

Vous avez le droit:

  • À l’information: connaître ce que vous pouvez faire pour prendre soin de votre santé sexuelle, et les services disponibles pour vous aider.
  • À l’accès: recevoir des services sans égard à votre sexe, orientation sexuelle, âge capacité, ethnicité ou état civil, à vos croyances religieuses/spirituelles ou à votre situation socioéconomique.
  • Au choix: décider librement si vous allez pratiquer le sécurisexe et/ou la planification familiale, et quelles méthodes contraceptives vous utiliserez.
  • À la sécurité: vous protéger des grossesses non planifiées et des infections.
  • À la vie privée: recevoir du counselling et d’autres services de santé sexuelle et génésique dans un lieu qui respecte votre intimité.
  • À la confidentialité: avoir l’assurance que vos renseignements personnels demeurent confidentiels.
  • À la dignité: être traité avec respect, courtoisie, considération et attention.
  • Au confort: vous sentir à l’aise lorsque vous recevez des services.
  • À la continuité: avoir accès à des services de santé sexuelle et génésique aussi longtemps que vous en avez besoin.
  • À votre opinion: exprimer votre point de vue sur les services reçus.
N’ayez pas peur de poser des questions

Ne soyez pas gêné si vous ne comprenez pas tout ce que dit votre professionnel de la santé. Au besoin, demandez-lui de  reprendre ses explications. Vous pourriez lui demander d’utiliser d’autres mots, de vous faire un dessin ou de vous montrer un schéma. Ne quittez pas le cabinet de votre professionnel de la santé sans comprendre tout ce qui vous a été dit.

S’il y a des choses dont vous voulez discuter et que votre professionnel de la santé n’a pas mentionnées, parlez-en. Votre professionnel de la santé pourrait croire que vous en savez plus, ou oublier de mentionner quelque chose - après tout, il est humain. Ne soyez pas gêné d’aborder des sujets délicats.

Soyez ouvert au sujet de vos antécédents médicaux

Il est important de dire à votre professionnel de la santé tout ce que vous savez au sujet de votre corps et de votre état de santé, notamment tous vos antécédents sexuels. Plus vous lui donnerez d’information, mieux il pourra évaluer vos facteurs de risque et vous recommander des soins de santé adéquats. Un professionnel de la santé compatissant ne porte pas de jugement et vous offre de l’information et des choix tout en respectant votre confidentialité, votre dignité et votre bien-être.

Si vous ne voulez pas divulguer certaines information à votre professionnel de la santé, parce que vous craignez une réponse discriminatoire (p. ex., vous ne voulez pas lui dévoiler votre homosexualité parce que vous avec l’impression qu’il est homophobe), il est préférable de trouver un autre professionnel de la santé avec lequel vous pourrez être entièrement ouvert au sujet de vos antécédents médicaux. Un professionnel de la santé qui ne connaît qu’une partie de votre dossier médical ne peut vous fournir les soins dont vous avez besoin.

Demandez à votre partenaire de vous accompagner

Vous pouvez demander à votre partenaire de vous accompagner à un rendez-vous médical, par soutien moral ou pour partager la responsabilité des prises de décisions. Si vous avez de la difficulté à vous rappeler ce que votre professionnel de la santé vous a dit, votre partenaire pourra vous aider.

Faites un suivi

Si vous êtes nerveux, pressé ou confus, vous pourriez oublier de poser une question, même si vous l’aviez écrite. En tel case, ou si vous avez une autre question, vous pouvez appeler votre professionnel de la santé. Le développement d’une bonne relation avec votre professionnel de la santé prend du temps et des efforts. S’il y a un problème, informez-en votre professionnel de la santé afin de le régler ensemble. Cette relation devrait être positive et vous devriez y être à l’aise. Il faut que vous puissiez avoir confiance en ses capacités et en son jugement médical.

Bookmark and Share